Il était une fois un village de vilains au coeur du W35. C'est qu'il avait un drôle de nom, Le Rheu, planté d'arbres, planté au milieu des champs et des landes. Tant et si bien que son collège finit par s'appeler le "Georges Brassens" et sa résidence 3ième âge "Auprès de mon Arbre"! Bref, de quoi devenir complètement punk. D'ailleurs il y avait des bandes de jeunes désoeuvrés, lassés des associations sportives et du vacarme de la salle de jeux, qui ne trouvèrent pas mieux que d'aller faire un max de bruit, prenant d'assaut des salles polyvalentes à l'accoustique redoutable, armés de leurs amplis criards et de leurs grattes discount. Mais, fait unique, la mairie décida alors d'octroyer un local de répétition à ces jeunes, La Cotiais, petite maison en rase campagne, à l'abri des vindictes citoyennes outrées par tant de bruit, effrayées par cette irruption sonore de la débauche dans leur paroisse. C'était inoui, à part quelques stupides visites préventives des fins gendarmes du bled voisin, nos jeunes furent laissés tranquilles, livrés à eux-mêmes sur la voie de l'auto-gestion. Pas de comptes à rendre, pas d'horaires, pas d'animateur socio-culturel! Que de la liberté, dingue, impensable. Et c'est dans ce chaudron magique que le Funk fit une apparition spontanée et inexplicable, devenant l'ingrédient majeur de groupes comme Marie-Patch, Defek Fun ou encore Sepia Seca. Des années fertiles s'écoulèrent, émaillées de concerts et de jams nocturnes, à l'abri du déluge variético-médiatique et de la branchouille rockeuse. Puis, en 1990, naquirent Les Fameuses Flemmes, funk bon chic bon genre avec des paroles glamour, et Demain Les Poulpes, funk déjanté et concepts océano-ruraux. Demain Les Poulpes est la continuation de Sepia Seca, le changement de nom marquant l'évolution du son (NDLR: comme chacun sait, le poulpe est plus évolué que la seiche), du minimaliste batterie-basse-guitare chez Sepia Seca au généreusement synthétique mais aussi agrémenté de choeurs féminins avec la douce et belle Dju chez Demain Les Poulpes. Mémé Funk, Kazoramax et Ovnivone en auront aussi profité pour distiller le groupe rennais quoique funky Petrol, récupérant la fraction la plus tentaculaire, Aquaguenon à la batterie et Jonc aux claviers. Avec eux viendra aussi un extra-terrestre échappé d'une trilogie de space-opéra, le clavier P-Luke Blouson de Skai, connu pour sa passion envahissante de Earth Wind & Fire, Demain Les Poulpes est né. C'est peu après que le groupe sort son premier album, "C'est Déjà Demain" (1991), uniquement disponible en K7 et très rapidement épuisé. Demain Les Poulpes se distingue alors par des tournées héroiques dans des camions compromettants roulant à 70 km/h, pour aller réveiller les bancs de moules sur les côtes bretonne, vendéenne, landaise et basque. C'était aussi l'époque de la Grotte des Groins, l'appart foutoir des frères Ma Groin, haut lieu d'émulation funky et de culture (de Boza) qui vit défiler un nombre impressionnant de grooveurs et de rhinos. Parmi eux Bourrâne, celui qui par amour du groove n'hésitait pas à faire 10 km à vélo sous la pluie et avec une lampe de poche entre les dents pour venir se réchauffer à la chaleur du funk et pousser d'étranges sons aux choeurs. On apercevra aussi une superbe automobile verte remplie de moumoute orange sillonant la campagne du W35, sa tôle vibrant sous les coups de boutoir de ses mega bass boomers. Et au volant de la Molle, le généreux Kazoramax, qui ira jusqu'à faire monter l'ami George dans sa funky limousine. En 1992, Ovnivonne parti vivre chez les rednecks texans, Demain Les Poulpes recrute Zebra alias Madame Z, au chant et à la guitare. Madame Z réussira le tour de force de faire signer Demain Les Poulpes aux Productions du Fer, malgré les paroles niveau CM1 et le Funk déjanté (soyons réalistes et traduisons en potentiel commercial totalement hasardeux). En 1995 sortait "Canicha", enregistré chez Chris Mix, puis en 1996 "Pudelfrau", une version remaniée de "Canicha", avec quelques pièces germanisées et insensées. Demain Les Poulpes fit aussi toute une série de concerts de légende, à travers la France, mais aussi la Belgique et l'Allemagne, rencontrant partout un public enthousiaste, ébahi de voir les premiers rangs pris d'assaut par des hordes sauvages de Starbabes. Il faut dire que la présence de Johnny Bob des Raggamins fait monter la température d'un cran. En 1997 c'est chez Bingo, le patron des Productions du Fer, que Demain Les Poulpes enregistre "Josianne et les Funkonautes" qui sera mixé par Paul Grau à Cologne. Malheureusement cet album ne sortira jamais, le label se plante et Demain Les Poulpes se sépare de Madame Z. Nonobstant, Demain Les Poulpes enchaîne avec une tournée au Canada, armé de son nouveau concept scénique qui ira jusqu'à le faire passer pour une dissidence de la secte Raël! Il faut dire qu'avec de nouveaux tentacules comme Dartee aux claviers et au chant, Paco à la basse et à la guitare et Tschumb au chant, trois ouistitis échappés d'une ménagerie Minnéapolistylée, Demain Les Poulpes avait pris une tournure carrément mystique. Ce fut aussi le retour de Ovnivone sous la forme d'un grand prêtre harangueur. C'était l'époque des duels de slaps entre Paco et Mémé Funk, des boules disco sur la tête, mais aussi du port obligatoire de nouilles sur scène (ces magnifiques sandales en nylon pour aller à la pêche aux moules), un sujet épineux qui nécessitera de longues négociations avec Tschumb et Dartee. Il y avait aussi Yo, charmant percussioniste-flutiste qui se fera remarquer errant hagard et pieds nus à travers Montréal avec des brassées de vinyls ethniques sous les bras. Un peu plus tard, non content de tourner à 2 basses, Demain Les Poulpes va encore recruter un batteur, Mat, et Sergiow au mike, et enregistre "Le Sillon du Funk" (1999). Entre-temps, Kazoramax, happé par la vie est parti vivre à Ripas, mais heureusement Paco réussit à le remplacer à la guitare, révélant un immense talent. Puis ce fut au tour de Mémé Funk de partir et on crut le groupe enterré. Et bien non, impossible, puisque comme tu le sais, Demain Les Poulpes vit dans le futur pour mieux se pencher sur son passé. Demain Les Poulpes a enregistré un nouvel album qui finira bien par sortir, avec de superbes morceaux qui parlent d'Amour et de Funk, Demain Les Poulpes se prépare pour la scène!